Difficulté d'intégration sensorielle: exemples au quotidien


Comme nous l'avons vu dans le billet : « Qu'est-ce qu'une difficulté d'intégration sensorielle? » l’hyperréaction fait référence à une perception trop grande des stimuli de mon environnement et l'hyporéaction est une perception trop faible de mon environnement.

Voici comment cela se traduit dans le quotidien :

Hyperréaction
  • Il refuse de faire des activités, gestes quotidiens et l'adulte comprend mal son malaise;
  • Il a des préférences vestimentaires et/ou alimentaires très définies (refuse de porter certains vêtements, a des nausées devant plusieurs aliments);
  •  Il n'aime pas le sable, la gouache;
  • Il a besoin d'une serviette à table pour se laver très souvent (ne tolère pas le moindre morceau de nourriture sur la bouche);
  • Si ses vêtements sont mouillés ou sales, il doit immédiatement les enlever;
  • Il ne grimpe pas, ne va pas dans les balançoires;
  • Il sursaute lorsqu'il y a des bruits forts;
  • Il est souvent en évitement pour toutes sortes de choses, il s'engage avec difficulté dans l'activité nouvelle;
  • Il nous rapporte souvent que les choses sentent mauvais ou que l'odeur l'incommode;
  •  Il ne peut pas aller au cinéma;
  •  Le sommeil est très léger, il s'éveille plusieurs fois la nuit ou l'endormissement est difficile;
  •  Il cherche souvent à se cacher sous des objets lourds;
  •  Il est plus excité lorsqu'il y a de l'action, mais il est calme si l'environnement est calme;
  • Il peut s'agiter après avoir vu une émission de télévision particulièrement colorée ou animée;
  •  Sa mémoire visuelle est au-delà de la moyenne.

Hyporéaction
  •             Il ne s'aperçoit pas qu'il s'est blessé, il est « dur à son corps »;  
  •             Il est souvent dans sa bulle; 
  •             Il ne veut pas faire du sport, mais quand on l'y pousse, il revient content et heureux. Plus animé aussi
  •            Il peut être très sédentaire ou très actif selon le cas. Il peut passer d'un extrême à l'autre; 
  •            Il remarque difficilement les choses nouvelles ou différentes dans son environnement;
  •       Les odeurs fortes ne représentent pas un problème pour lui, comme s'il ne les sentait pas; 
  •            Il a de la difficulté à sortir du lit le matin; 
  •           Petit, il peut avoir tendance à apprécier tourner sur lui-même; 
  •           L'écriture est difficile, les lettres sont mal formées; 
  •          Il appuie très fort sur son crayon et sur sa gomme à effacer aussi; 
  •          Le tonus musculaire peut être faible et l'organisation du mouvement aussi.
      Un enfant hypo ou hyperréactif ne présente pas toutes les caractéristiques énumérées plus haut. La liste n'est pas non plus exhaustive. 

On dit souvent qu'il ne faut pas comparer les enfants, mais la différence d’un enfant avec les autres enfants du même âge peut être un bon indicateur pour savoir si l'on doit s'inquiéter. Par contre, il faut le comparer à un groupe d'enfants du même âge et non à un seul enfant.  Les éducateurs en petite enfance ou les enseignants au niveau scolaire peuvent être une bonne source de référence. Ceux-ci ont un large éventail d'enfants vus dans leur carrière et présents dans leur groupe, ce sont, à mon avis, des gens bien placés pour donner une opinion objective qu'il faudra valider avec un professionnel. Au Québec, c'est en ergothérapie que l'on évalue le processus sensoriel.  

La difficulté d'intégration sensorielle est souvent combinée avec certains diagnostics comme l'autisme et le déficit de l'attention. On peut avoir des difficultés d'ordre sensorielle sans avoir ce type de diagnostic mais lorsqu'une difficulté attentionnelle survient ou que l'enfant reçoit un diagnostic d'autisme, il y a bien souvent une difficulté d'ordre sensorielle qui y est associée.

Pour en savoir plus: 
Nous contacter
Prendre un rendez-vous
Nos publications
Nos formations

Autres articles sur le même sujet
Vous avez dit proprioception?
La crème solaire, la piscine, les sandales et l'été font vraiment bon ménage?
Hyporéactif en état de dormance
Le premier décembre, un chocolat par jour jusqu'à Noël
C'est le temps des citrouilles, travaillons les hyperréactions
Révisé le 07 août 2018
Par Sonya Côté ergothérapeute
Note: la bibliographie est disponible sur demande.

À propos de nous : Groupe Ergo Ressources est un regroupement de 11 cliniques présentes dans la grande région de Montréal et la Capitale Nationale. Nous desservons les enfants depuis 20 ans maintenant dans nos cliniques de Laval-Chomedey, Blainville, McMasterville, Delson, Québec, Vaudreuil et Saint-Léonard. Consultez notre site web pour nos services https://www.ger-ergo.com/developpement-de-lenfant

À propos de l’auteure : Sonya Côté est ergothérapeute depuis 1992. Elle travaille auprès des enfants depuis 20 ans. En plus de son rôle de clinicienne, elle est conférencière pour les enseignants, les professionnels et les éducateurs. Elle est également auteure, sa dernière parution « Favoriser l’attention par des stratégies sensorielles » est un des meilleurs vendeurs de la maison d’édition Chenelière Éducation. 



Commentaires

Articles les plus consultés