Qu'est-ce qu'une difficulté d'intégration sensorielle?


Il existe plusieurs façons de désigner le même trouble :
  • ·        trouble de modulation sensorielle
  • ·        Désordre du processus sensoriel (traduction littérale de l'anglais)
  • ·        Hypersensibilité (qui n'est qu'une facette de la difficulté)
  • ·        Hyposensibilité (qui n'est qu'une facette de la difficulté)
  • ·        trouble sensoriel
  • ·        difficulté sensorielle
De quoi s'agit-il?
Nous sommes constamment bombardés d'information sensorielle provenant de notre environnement :
  • Le toucher de nos vêtements 
  •  Les objets autour de nous qui attirent notre attention
  • Les couleurs de notre environnement 
  •  Les bruits environnants
  • Les odeurs environnantes 
  •  Les gens qui se déplacent vers nous
  •  Notre déplacement qui se fait en considérant les obstacles présents dans l'environnement 
  •  La pression que nous recevons sur notre corps, par exemple lorsque nous sommes assis, il y a une pression sur nos fessiers.
Il y a même des informations qui nous proviennent de notre corps
  • Le goût dans notre bouche 
  •   La sensation de faim/satiété 
  •   Nos muscles, lorsque parfois, ils se mettent à sursauter ou qu'il y a une crampe
  •  Notre vessie 
  •   Notre respiration 
  •   etc.
Toutes ces informations arrivent à notre cerveau. C'est celui-ci qui les filtre et les trie par ordre d'importance. Imaginez si nous devions toujours ressentir nos vêtements sur nous toute la journée ou encore si nous devions toujours avoir conscience de notre respiration!
Lorsqu'une personne présente un désordre du processus sensoriel (mon terme préféré), son filtre ne travaille pas correctement. Soit qu'il filtre trop ou pas assez. S'il filtre trop (ne laisse pas passer les informations sensorielles), nous ne ressentons pas bien les informations de notre environnement. S'il ne filtre pas assez (ne fait pas le tri, laisse tout passer), nous les ressentons trop.
Pour faire image, nous pourrions dire que le filtre est comme une police dans notre cerveau. La police fait la circulation et elle détermine quel stimulus sensoriel ira jusqu'à notre conscience et quel sera inhibé. Si elle filtre trop, elle ne laisse pas assez passer d'information vers la conscience et donc la personne n'a pas un bon contact avec les stimuli de l'environnement. Si elle ne filtre pas assez, c'est que beaucoup trop d'informations sont apportées à la conscience et la personne devient surstimulée.
On peut aussi dire que l'hypersensibilité (ne filtre pas assez) est une hyperréaction du cerveau aux stimuli et une difficulté à s'habituer aux stimuli (lorsqu'on met un vêtement, on le ressent au début, mais après on s'y habitue et on ne le sent plus). Une hyposensibilité (filtre trop) est une sous-réaction aux stimuli. Autrement dit, le stimulus doit être fort ou très différent pour que la personne le ressente (exemple la voix du professeur qui s'élève beaucoup va attirer l'attention, sinon l'enfant est dans sa bulle).
Peu importe l'image qui nous permet de comprendre ce qui se passe, l'important est de retenir que l'hypersensible perçoit trop son environnement et l'hyposensible ne le perçoit pas assez. Selon la gravité de l'atteinte, cela aura des impacts au quotidien plus ou moins grand. Je vous invite à lire mon prochain billet pour savoir comment cela peut se traduire dans le quotidien de la personne ou à venir me rencontrer lors de ma conférence : Les difficultés de comportement et le déficit de l'attention; le point de vue de l'ergothérapie. Les difficultés de comportement chez nos touts petits, traitent également de ce sujet.
Lien pour les formations

Pour nous joindre:
Montréal: 514-667-0180
McMasterville: 450-467-3513
Vaudreuil: 450-455-3244

Commentaires

Articles les plus consultés