TDAH et l'ergothérapie...






Qu’est-ce que l’ergothérapie?

Un ergothérapeute est un professionnel de la santé qui vise l’autonomie dans toutes les sphères de la vie de la personne. Un enfant autonome est évidemment un enfant qui peut marcher, s’habiller et manger. Mais c’est aussi un enfant qui peut entrer en relation avec ses pairs, explorer son environnement, gérer de petits conflits, jouer seul et de façon créative, faire des apprentissages (scolaires ou autres), bien s’intégrer dans une routine de groupe, etc…


Le travail de l’ergothérapeute consiste à permettre de comprendre pourquoi l’enfant n’arrive pas à développer son autonomie et établir la meilleure stratégie pour l’aider à l’acquérir.


Quelles sont les approches utilisées?

Au Groupe Ergo Ressources, l’approche d’intégration sensorielle et développementale est préconisée. C’est-à-dire que nous croyons que l’enfant se développe selon sa compréhension de son environnement qui passe par l’information qu’il reçoit de ses sens. Si l’analyse qu’en fait le cerveau n’est pas bien équilibrée, l’enfant y réagira d’une façon plus ou moins bien adaptée. Cela teintera donc ses apprentissages, sa personnalité, ses interactions, son exploration de l’environnement et ainsi le développement des différentes habiletés.


Pourquoi l’ergothérapie avec mon enfant ayant un TDAH?

Selon différentes études*, jusqu’à 50% des enfants ayant un diagnostic de TDAH présentent des particularités sensorielles. Aussi, les troubles moteurs sont présents chez 47% et 58% des enfants identifiés TDAH (selon le type, avec ou sans impulsivité). L’importance de ces difficultés sensorielles et motrices varie d’un enfant à l’autre. De plus, on note chez ces enfants des difficultés au niveau de l’organisation, de la résolution de tâches complexes.


Concrètement, que fera mon enfant en ergothérapie?


Tout d’abord, l’évaluation de l’analyse de l’information sensorielle par l’enfant sera effectuée (profil sensoriel). L’ergothérapeute pourra alors identifier des stratégies sensorielles pour apaiser ou au contraire éveiller les différentes sphères sensorielles et ainsi obtenir un niveau d’éveil (d’énergie) optimal pour les différentes tâches du quotidien. Ces stratégies pourront être utilisées à la maison, à l’école, au CPE ou tout autre milieu que fréquente l’enfant.


En thérapie, l’exposition à des activités sensorielles aidera l’enfant à mieux intégrer et moduler ses réponses aux différentes stimulations de son environnement. Pour des enfants plus vieux (8-9-10 ans) un programme cognitif peut être utilisé selon leur capacité d’introspection. Ce programme, amène l’enfant à reconnaître son niveau d’énergie, à identifier les stratégies efficaces pour lui et ainsi utiliser ces stratégies aux bons moments dans son quotidien.


Pour ce qui est des habiletés motrices, suite à une évaluation des difficultés qui nuisent à l’acquisition des habiletés, l’ergothérapeute choisira avec l’enfant des activités, des jeux de façon à améliorer les zones de fragilité motrice (motricité globale, fine ou les deux combinées). Des recommandations d’activités sportives, d’exercices à la maison et si possible à l’école avec la collaboration du professeur d’éducation physique peuvent être faites. 


Advenant la présence de difficulté au niveau des apprentissages scolaires, l’ergothérapeute fera des recommandations au milieu afin de diminuer la surcharge cognitive/motrice dans les travaux. Il y a une panoplie d’adaptations ou de stratégies compensatoires qui peuvent aider l’enfant à optimiser son potentiel.


Vous voulez en savoir plus? Le livre ‘Favoriser l’attention en classe par des stratégies sensorielles’ est conçu à cette fin. Écrit pas Sonya Côté ergothérapeute, présidente du Groupe Ergo Ressources, ce livre vous apportera outils et stratégies. 

En savoir plus:


Auteure: Véronique Pépin, ergothérapeute à la clinique de Blainville.

Autres articles:








Commentaires

Messages les plus consultés