Déficit de l'attention ou agité


J'ai eu un printemps fou fou fou. Voilà un moment que je n'ai pas écrit, vous m'en voyez désolée!! Il faut dire que la préparation de mon livre sur l'attention me tient assez occupée côté écriture. Mais il avance bien et j'en suis satisfaite. C'est vraiment autre chose que d'écrire un livre complet!!

Aujourd'hui, j'aimerais vous partager une anecdote, que j'ai vécue, avec un de mes petits clients. Il s'agit d'un enfant que je ne vois plus, puisqu'il va très bien. Il a reçu un diagnostic de Déficit de l'Attention, il y a quelque temps. En ergothérapie, nous avons beaucoup travaillé avec lui, avec succès. C'est un enfant qui présente à la fois des hyposensibilités (aux mouvements et aux touchés) et des hypersensibilités (aux bruits et au niveau visuel). Lorsque nous avons donné congé à cet enfant, il présentait toujours le même profil sensoriel, mais les impacts de cette « couleur » sensorielle sur le quotidien étaient nettement diminués et bien qu'il ait encore besoin de support et d'encadrement, il arrivait à faire ses apprentissages dans la moyenne des enfants de son âge. Son attention était adéquate.

Vers le mois de mai, je reçois un appel de la maman qui m'informe que l'enfant ne fonctionne plus à l'école. Elle était très surprise, car elle croyait que tout allait bien. J'ai questionné la mère pour savoir ce qui n'allait pas et j'étais un peu confuse. En effet, elle rapporte un manque d'attention important et lorsque je questionne sur ses difficultés scolaires, elle me rapporte qu'il n'a aucune difficulté scolaire, que tout va bien autant dans ses devoirs, ses examens et ses travaux en général. Mais alors de quoi parle-t-on lorsque l'on-dit manque d'attention (fait à noter que cet enfant ne prend pas de médication)? -Il dérange les autres...-ah il est agité? Eh oui, ce serait ça. Il parle beaucoup, dérange, va voir dans le cahier de l'autre, se lève, etc. Et plus je questionne, plus j'en viens à croire que la meilleure hypothèse pour expliquer le comportement de l'enfant est un état de fatigue, dû à l'avancement dans l'année (beaucoup d'enfants ayant des troubles sensorielles sont fatigués à cette période de l'année. Comme j'explique souvent aux parents, ils ont tout donné leur énergie, il ne leur reste plus rien). Est-ce qu'il présente véritablement un problème d'attention? À mon avis non, il provoque plutôt un problème d'attention chez les autres qu'il dérange. Mais s'il arrive à bien suivre les consignes et faire son travail dans les temps, il présente plus de l'agitation et il a besoin de bouger plus, car il est fort probablement fatigué. Effectivement, un hyposensible au mouvement a un besoin fondamental de bouger, et donc il dépense une grande énergie à combattre ce besoin pour rester assis et calme en classe. C'est pour cette raison qu'en fin d'année, il a plus de difficulté à conserver son calme et rester assis.

Je crois qu'il est important de faire la distinction entre un manque d'attention et de l'agitation. En effet, les deux n'apportent pas les mêmes difficultés et ne devraient pas être supportés de la même façon.

Par exemple, si cet enfant est très fatigué et qu'il n'a pas de difficulté scolaire, un congé occasionnel pour qu'il se repose peut-être une stratégie. Si ce n'est pas possible, diminuer les sorties et les activités parascolaires et rester à la maison à ne rien faire avec le moins de stimuli auditifs possible le soir et les fins de semaine. Par contre, il faut le faire bouger, aller dans les boisés avec lui, aller jouer au parc ou faire n'importe quel sport non dirigé pour qu'il puisse bouger comme et quand il en a envie. Également, lui offrir ou lui suggérer des outils pour gérer les stimuli de l'environnement de classe et répondre à ses besoins sensoriels peut en être une autre stratégie. Pour ce garçon, j'aurais eu tendance à suggérer en classe, des coquilles de travailleur pour son hyperréactivité auditive et un ballon comme chaise pour son hyporéactivité au mouvement. Coucher l'enfant un peu plus tôt (je sais, ce n'est pas toujours facile quand les journées allongent) durant une certaine période est également une bonne idée. 

En résumé, connaître le système sensoriel de son enfant ou de ses élèves, peut-être une piste fort intéressante pour l'aider à travers ses défis quotidiens. Ainsi nous pouvons mieux répondre à ses besoins fondamentaux et diminuer la fatigue qui résulte d'une trop grande gestion de la part de l'enfant des demandes de l'environnement pas toujours compatible avec sa couleur sensoriel.

Vous voulez en savoir plus? Consultez mes autres billets:

Difficultés sensorielles; exemples au quotidien
Qu'est-ce qu'une difficulté sensorielle?
Alexis a de la difficulté à se concentrer
Difficulté sensorielle ou couleur sensorielle
 Il préfère la piscine à la plage, c'est plus propre.

Nos formations: à votre établissement ou en inscription individuelle
Pour consulter un ergothérapeute; www.ger-ergo.com


Commentaires

Articles les plus consultés