La boite à devoir - Clinique McMasterville








Je vous souhaite une excellente année 2014! C'est le temps de remettre de la nouveauté pour débuter la nouvelle année. Je consacrerai mes deux prochains billets à des trucs devoirs pour aider nos enfants à mieux affronter cette période parfois difficile.

Si vous avez plusieurs enfants à la maison, nous vous suggérons d'appliquer les trucs à chacun, ainsi cela normalise le besoin de celui qui présente un trouble d'apprentissage le cas échéant.

Prenez une boîte de carton de grandeur moyenne. L'enfant peut la décorer à l'extérieur, mais pas à l'intérieur.


Placer dans la boîte:

  •   Un « Time Timer 

  •  Des crayons, des gommes à effacer, bref tout ce dont l'enfant a besoin pour faire ses devoirs.

  • Une petite lampe

  • Une balle antistress, un « tangle » ou un objet que l'enfant apprécie et qui augmente son attention (la manipulation d'objet peut déconcentrer certains enfants, c'est à essayer et à éliminer si l'outil est inefficace)

  • Un toutou lourd  


Lorsque les devoirs sont terminés, on remet la boîte dans le sens habituel et on peut la ranger. Elle contient tout ce qu'il faut pour faire les devoirs. Plus besoin d'utiliser les outils de l'étui à crayon de l'école. Plus besoin non plus de chercher ses différents effets parce qu'il est éparpillé ou désorganisé. Économisez cette énergie pour ce qui est vraiment important : faire les devoirs.

Un enfant qui présente des difficultés d'apprentissage déploie déjà beaucoup d'effort pour faire ses devoirs. C'est particulièrement vrai chez l'enfant qui présente un déficit de l'attention ou une dyspraxie, l'organisation et l'ordre, ce n'est pas sa force, aidons-les à canaliser leurs énergies au bon endroit. L'organisation et l'ordre peuvent se travailler en d'autres occasions.

Lorsque c'est la période des devoirs, la boîte placée sur le côté fait office de paravent coupant les stimulations de l'environnement. La lampe aide à centrer l'enfant sur sa tâche. Vous pourriez même tamiser la lumière de l'environnement pour plus de « focus » sur la tâche. Assurez-vous par contre d'un éclairage ambiant suffisant. Si vous faites faire les devoirs à la table, il est très important de couper les stimuli autour : lumière dans les autres pièces, enfant d'âge préscolaire qui joue autour à un jeu intéressant et qui parle, bruits de la télévision, de la radio (autre que de la musique classique), ventilateur de la cuisinière, conversations d'adulte, etc.

Il est également important que l'enfant ait les pieds bien en appui. Un manque d'appui au sol demande un réajustement constant du corps par manque de stabilité et d'équilibre. Nous y reviendrons dans un autre billet.

La boîte à devoir, une posture bien stable et un environnement dont les stimulations sont contrôlées, voilà une des recettes gagnantes pour permettre à l'enfant une disponibilité optimale aux apprentissages.

Je dis bien une des recettes, car il en existe quelques-unes et la clef du succès réside dans la variété, mais une variété de stratégies qui fonctionnent pour votre enfant en particulier.

Commentaires

Messages les plus consultés