Le développement de la motricité fine par la motricité globale



À Noël dernier, j’avais été mandatée pour trouver les cadeaux idéaux pour une jolie jeune fille de deux ans. Bien sûr, je demandais à la mère ce qu’elle souhaitait; des jeux pour travailler sa motricité fine et des jeux de société pour sa mémoire. J’ai finalement acheté une grosse poupée, des habits pour se déguiser, un tunnel et de la pâte à modeler. Si j’avais eu plus de budgets, j’aurais aussi acheté un gros module de jeu ou encore ces magnifiques jeux gonflables dans lesquels on peut sauter, à ce moment-là nous aurions travaillé correctement la motricité fine! J’aurais pu aussi ne rien acheter et soumettre une liste d’activités à faire bien souvent pas très chères et qui stimulent la motricité fine. Mais quelle bonne idée! Voyons de quoi cela aurait eu l’air :
  • Jouer à ramper en passant sous des chaises ou des tables basses
  • Marcher à quatre pattes sous maman, ça, c’est drôle quand on a deux ans
  • Faire des jeux sur le ventre, jouer au iPad, mais seulement sur le ventre, si on se lève, oups fini le iPad.
  • Faire une bataille d’oreiller en tenant bien le coussin avec les deux mains (c’est plus facile avec un coussin de bonne dimension pour les petites mains), un classique.
  • Essayer de faire les marches d’animaux : le crabe, la grenouille, etc.
  • Aller au parc pour grimper, glisser et jouer dans le sable.
Eh oui, rien qui ne soit assis à la table! Les enfants de 0 à 5 ans sont dans une phase de leur vie où le développement de la motricité globale est primordial. Cette phase est précurseur, c’est la fondation de l’établissement de la motricité fine et éventuellement de l’écriture. L’enfant doit ramper et marcher à 4 pattes pour développer la force de ses bras, la coordination de ses deux bras, la force de sa main. Ces deux étapes travaillent même le développement de la vision (voir le monde du sol avant de le voir en position debout est également une phase du développement normal). 

La société d’aujourd’hui favorise et valorise la précocité chez les enfants. De mon point de vue d’ergothérapeute, je trouve cela bien dommage. Je préfère un enfant qui rampe plus longtemps quitte à marcher à 13 ou 14 mois qu’un enfant qui marche à 9 mois sans faire ces étapes si primordiales. S’il ne les a pas faits en bas âge, essayer d’introduire des jeux qui les favoriseront afin de lui permettre de développer ces habiletés. 

Chez nos enfants de moins de 5 ans, le développement de la motricité globale permettra des bases solides qui favoriseront le développement d’une motricité fine forte.

C’est de cela que nous discuterons lors de ma formation « le développement de la motricité fine par la motricité globale », le 23 mars prochain. Cette formation a été conçue pour le personnel des Centres de la petite enfance, milieu familial ou installation, mais les parents et les professeurs de la maternelle sont les bienvenus et y trouverons des activités à faire à la maison pour favoriser le développement harmonieux de leurs enfants. Je vous y attends, nous aurons certainement beaucoup de plaisir! 

Commentaires

Articles les plus consultés