Hyposensible: état de dormance

Hyposensible: état de dormance



Tristan est un enfant calme, trop calme. Le matin, c’est difficile de le réveiller. On doit toujours le rappeler, c’est un défi de ne pas arriver en retard!



À l’école, s’il ne répond pas souvent aux questions, c’est qu’il n’a pas entendu. Il a une bonne audition, mais la voix de l’enseignante n’est pas assez forte pour l’interpeller. Il est dans la lune comme on dit. Il a un monde intérieur qui est très grand, dans lequel il plonge facilement.




Tristan a plus de facilité après la récréation ou l’éducation physique. Après dîner, surtout si celui-ci a été particulièrement copieux, ouf! que c’est pénible. Il s’endort tout simplement.

Il n’aime pas s’activer, mais lorsqu’il le fait, il est heureux par la suite et il a un meilleur état d’éveil. Déjà à deux ans Tristan refusait de faire certaines activités, car il se disait « trop fatigué!! » Pourtant, il a un bon suivi médical et il est en excellente santé. 1



Au niveau académique, l’écriture est laborieuse et les lettres sont mal formées. Il appuie trop fort sur son crayon et sur son efface. Le résultat est malpropre et souvent illisible. Il n’arrive pas toujours à terminer ses tâches ou manque des consignes.



Serait-il paresseux ce beau garçon? Est-ce qu’il manque de motivation? L’école n’est pas intéressante pour lui? Bien sûr que non, il est tout simplement hyposensible.



Un hyposensible ressent moins qu’un autre enfant les stimulations provenant de son environnement. Ainsi, il est plus ardu de l’interpeller. Son système étant moins stimulé, il se place en état de dormance et devient lunatique.



Ces enfants ne dérangent pas beaucoup en classe ni à la maison. Bien qu’un enfant hyporéactif peut présenter des difficultés de comportement, comme de l’opposition, il est souvent plutôt tranquille. Son niveau de fonctionnement est tout de même altéré par cet hyporéaction. Ainsi, il peut être lent et la routine peut être accablante. Les travaux ou les examens peuvent être longs à compléter et l’enfant peut ne pas pouvoir les achever dans le temps alloué. Sa motricité fine et globale est perturbée, car il ne sent pas bien son corps. Il ne peut donc pas organiser ses mouvements et perçoit donc son corps avec imprécision et manque de raffinement.

  

Les problèmes d’attention sont très souvent présents, car l’enfant « entre dans sa bulle ».



Tristan a été traité en ergothérapie dans le but d’améliorer son écriture.

Pour ce faire, l’ergothérapeute doit toujours effectuer une évaluation globale lorsqu’elle traite un enfant, car la difficulté d’écriture contient beaucoup de composantes.



L’évaluation démontre qu’un enfant hyposensible ressent mal le toucher. La motricité fine en est directement atteinte puisque Tristan ne sent pas bien les petits objets dans sa main ou le crayon sous ses doigts.



De plus, il a une hyposensibilité vestibulaire (mouvements). Lorsqu’il est assis dans un environnement peu actif; il a une forte tendance à tomber en état de dormance et c’est à ce moment qu’il n’exécute pas ses travaux. 
L’ergothérapeute suggère une routine d’éveil avant les devoirs, lui permettant de bouger et de stimuler ses mains avec une brosse et un anneau sensoriel pour augmenter la sensation de ses doigts. Ainsi, il ressent mieux les mouvements de ses doigts lors de l’écriture. Cela lui permet d’être plus précis dans son geste et l’écriture est plus soignée


En classe, un coussin « spécial » permet des mouvements à l’élève. Cela contribue à maintenir l’état d’éveil de Tristan et l’aide à compléter ses examens.

En clinique, l’ergothérapeute contribue à augmenter le niveau d’éveil général de Tristan pour que celui-ci puisse éventuellement mieux connaître son système sensoriel, répondre à ses besoins et ainsi maintenir son niveau d’éveil.

Trucs et conseils pour aider l’enfant hyposensible:




À la maison :


  • Afin d’augmenter sa concentration, permettez-lui d’écouter de la musique entraînante ou classique pour faire ses devoirs.
  • Faites les devoirs par terre en position sur le ventre. En période estivale, vous pouvez aller dehors. Changez d’endroits, la nouveauté augmente l’état d’éveil.
  • Lorsque votre enfant ne semble plus être capable de se concentrer, prenez une pause et faites une bataille d’oreiller ou rampez au sol. Si l’enfant comprend bien qu’il y a un temps pour les devoirs et un temps pour jouer, il reprendra sans opposition son travail. Déterminer un temps de pause en utilisant la minuterie du micro-ondes.
 À la garderie :


  • Soyez énergique lorsque vous lui parler. Touchez-lui lorsque vous lui parlez; vous  aurez ainsi deux entrées d’information et donc plus de chance de l’interpeller.
  • Exagérez vos sentiments ou vos expressions faciales. Diversifiez votre approche (par exemple: son grave, son aigu), car le nouveau l’interpellera plus.
  • Lors d’une activité ou d’une question, prenez le temps d’attendre sa réponse. Il peut avoir tendance à réagir plus lentement qu’un autre enfant, mais à réagir tout de même. Si l’on ne lui en laisse pas le temps, il risque de laisser tomber la réponse qu’il aurait pu vous donner.
  • Utiliser un petit vibromasseur, il y en a en forme d’animaux ou de ballon de soccer. Passer le vibromasseur sur son dos ou ses bras en le réveillant. Ces vibromasseurs sont disponibles dans les magasins à grande surface ou les boutiques d’électronique.
 À l’école


  • Les collations croquantes (crudités pour les plus de 5 ans), l’eau froide ou avec un peu de citron peuvent augmenter le niveau d’éveil.
  •     Faites-lui faire une tâche qui le fera bouger en plus de lui donner une responsabilité. Par exemple, il pourrait être responsable d'aller porter des documents au secrétariat. Si vous voyez qu'il commence à entrer dans sa bulle, utilisez cette stratégie pour le remettre au travail sans avoir à le reprendre.
  • Lorsque vous parlez à tout le groupe, posez-lui régulièrement des questions, en lui répétant la question lorsque vous l’interpellez. Ainsi, il n’aura pas à vous reposer la question et il restera alerte pour un moment. Si vous le faites régulièrement, son cerveau s’habituera à demeurer vigilant. 
 

Commentaires

Messages les plus consultés