Script ou cursif... que choisir?

Au Québec, nos élèves apprennent d’abord à écrire en script en 1re année, puis passent au cursif en 2e année. Ce choix a été fait à une époque où l'on méconnaissait les aspects cognitifs liés au processus d'écriture. Une étude québécoise menée auprès de 718 enfants dans 54 classes de 2e année du primaire et dont les résultats furent publiés en 2012 dans la revue « Language and Literacy » démontre l'influence de trois modalités d'enseignement en calligraphie (script, cursif ou script et cursif) sur l'acquisition des habiletés graphomotrices, orthographiques et rédactionnelles. Les résultats révèlent que les élèves n'ayant appris que les lettres attachées sont globalement avantagés. Cette étude critique fortement notre façon de faire, car l’apprentissage des 2 types d’écriture amène un problème important : à peine les élèves commencent-ils à automatiser les patrons moteurs en script qu’on leur demande de passer à un autre type d’écriture, ce qui détourne plus longtemps leur attention de l’orthographe, de la syntaxe et de la composition. Voilà pourquoi, selon les chercheurs, nous devrions éviter d’enseigner les 2 types d’écriture. Mais voilà, le choix de la graphie relève de chaque école. En tant qu’enseignant, comment choisir le type d’écriture à privilégier? Nous vous proposons d’étudier certains mythes afin de vous aider à faire un choix.
L’écriture cursive permet de diminuer les inversions et d’améliorer l’espacement entre les mots. Vrai! Au cursif, les enfants doivent suivre une sorte de chemin, le tracé imposant une orientation afin de permettre aux lettres de bien s’attacher ensemble, ce qui diminue le risque d’inverser les lettres. De plus, selon les recherches, les enfants qui écrivent en lettres attachées n’auraient pas ou peu de problèmes d'espacement entrent les mots, car ils comprendraient plus rapidement que les autres le concept de mot et auraient tendance à avoir un meilleur traitement linguistique de la graphomotricité.
Nous écrivons beaucoup plus vite en cursif qu’en script.
Faux! Il est faux de croire qu’on écrit plus rapidement en cursif qu’en script. En fait, selon les études, un mélange des 2 types d’écriture (combinaison du script et du cursif) serait la 
solution la plus rapide.
L’écriture cursive demande de meilleures habiletés motrices que l’écriture en script.
Faux! L’écriture cursive demande davantage de fluidité avec le crayon (plus de dissociation des doigts) si, et seulement si, on demande à l’enfant d’écrire plus petit. Si on fait écrire nos élèves en plus gros, par exemple dans un rectangle plutôt qu’un petit trottoir, il n’y aura plus aucun problème à ce niveau.
Il est plus naturel pour les enfants d’écrire en script.
Faux! Au Québec, les enfants sont peu exposés à l’écriture cursive, puisque la majorité des écrits visibles sont en majuscules. C’est pourquoi l’écriture émerge d’abord avec les majuscules chez nos enfants. Ailleurs dans le monde, les enfants sont plus exposés au cursif et l’émergence de l’écriture se fait donc ainsi. Si vous choisissez d’enseigner uniquement le cursif, il serait donc bon de penser à exposer vos élèves davantage à ce type d’écriture (ex : manuels scolaires, etc.).
Finalement, peu importe le type d’écriture choisi, rappelez-vous que le plus important est de viser à ce que l’enfant vive des succès et que l’écriture soit fonctionnelle, et ce, le plus rapidement possible.
Psitt! Certains de vos élèves manquent de fluidité avec leur crayon? Inversent fréquemment des lettres ou des chiffres? Sont significativement plus lents que les autres en écriture? Nos ergothérapeutes peuvent les aider!
                                             www.ger-ergo.com - 1-866-611-3746
Article de 2015

Commentaires

Articles les plus consultés