C'est le temps de choisir les activités parascolaires: évitez les agendas présidentiels


Chaque année à la fin août, il faut choisir. Il y a tellement d'offres, qu'on ne sait plus où donner de la tête. Il y a aussi notre souhait de leur offrir ce qu'il y a de meilleur, de les stimuler sur tous les plans de leur développement. Comme activités parascolaires, il y a entre autres la musique, quoi de mieux pour stimuler la créativité et développer le cerveau que de jouer d'un instrument de musique? Mais il ne faut pas oublier le sport, nous le savons, les enfants ne bougent pas assez! Et il y a cet atelier sur le dessin, il aime tellement cela!

Ouf que ce n'est pas facile! Ce dilemme revient chaque année pour les parents. Des parents qui s'épuisent à fournir à leur enfant suffisamment de stimulation. J'avoue humblement que je suis passée par là, moi aussi, avec mes enfants, surtout mon plus vieux. Grâce à mon métier et à ce que j’ai lu, j'ai commencé à en apprendre davantage sur l'apprentissage et le développement du cerveau et de l’enfant. Par la suite, le nombre d'activités par enfant par session a diminué et maintenant, les enfants doivent s'y prendre de bonne heure pour me convaincre d'ajouter une activité à leur agenda.
Les agendas présidentiels, sont fait pour les présidents, pas pour les enfants. L'enfant a besoin de jouer librement, d'avoir du temps à ne rien faire et sans jeu vidéo pour développer sa créativité. De nos jours, les enfants sont tellement habitués d'être organisés et stimulés qu'ils n'arrivent pas à le faire seuls. Personnellement, lorsque mes enfants s'ennuient à la maison, je leur trouve une tâche domestique à faire. S'ils ne veulent pas faire une corvée, ils ont aussi le droit de s'en soustraire en trouvant un jeu par eux-mêmes. Cela ne fonctionne pas toujours, mais assez souvent.

Je crois beaucoup au sport dans la vie des enfants. Tous les enfants devraient faire au moins une heure d'activité sportive par jour. Par contre, ce n'est pas obligé et même c'est souhaitable que ce ne soit pas toujours un sport dirigé. En effet, dans un sport dirigé, l'enfant bouge lorsque l'adulte décide qu'il doit bouger (lorsque c'est à son tour). Lorsqu'il joue dehors, il bouge lorsque lui a envie de bouger. C'est la meilleure façon d'intégrer le mouvement, c'est si important dans l'apprentissage chez nos enfants.
Mais pour pouvoir faire un sport non dirigé, l'enfant doit avoir du temps. Il est donc important que ses activités parascolaires ne mobilisent pas tout le temps dont il dispose.

Un choix judicieux et un horaire équilibré sont un «must» dans la vie de famille. Un truc, si le déplacement et l'horaire vous épuisent, cela épuise votre enfant aussi.

Bonne réflexion et bonne rentrée!

Commentaires

Messages les plus consultés