Laissez-le s’organiser tout seul!


Parce qu’il nait fragile et incapable d’assurer sa survie, l’adulte prend le bébé en charge. Il fait tout pour lui. Puis le bébé grandit, alors bambin il clame haut et fort « non moi capable ». L’adulte accepte cette nouvelle autonomie…dans une certaine mesure. Dans des limites sécuritaires et parfois aussi de temps, car on n'en a pas toujours en surplus pour laisser le « moi tout seul » s’exprimer.

C’est en raison de ce contexte que l’adulte prend l’habitude de dicter les choses à l’enfant. Pour lui éviter des blessures évidemment, mais aussi pour lui « sauver » du temps ou de la frustration.  Bien souvent, l’adulte a le réflexe de donner le bon chemin. 

Or l’enfant apprend plus par l’expérimentation que pas l’explication. Aujourd’hui, je gonflais un ballon, je n’ai pas eu le temps de l’attacher que l’enfant l’a tiré pour l’avoir. J’ai eu le réflexe de lui dire non et de commencer à expliquer, mais devant son insistance, j’ai lâché le ballon et il s’est dégonflé. L’enfant a fait oh!! Il me l’a immédiatement redonné et a attendu que je l’attache. Il a compris, par la conséquence naturelle, qu’il devait attendre. Chez le jeune enfant, les mots demeurent abstraits, c’est l’action qui est concrète

Nous avons aussi tendance comme adulte  à imposer notre propre organisation ou nos propres méthodes aux enfants. J’expliquais cela au papa d’un super garçon de 12 ans que je traite et le jeune confirma avec conviction mes dires :
- Ah oui ça c’est fatiguant!! Maman plie les serviettes d’une façon, papa d’une autre et grand-maman, encore une autre façon. Moi je ne sais plus comment il faut plier les serviettes! 

L'organisation, c'est aussi dans les apprentissages

Dans les apprentissages, c’est la même chose, il peut y avoir plus d’une manière d’apprendre un concept. Il est facile de tomber dans le piège de vouloir tout expliquer à sa manière sans chercher à savoir comment raisonne l’enfant. Lorsqu'il a de la difficulté avec un problème, cherchez à savoir ce qu’il comprend (il y a toujours une partie qu’il comprend, même s’il vous dit qu’il ne comprend rien) et accompagnez-le dans son raisonnement. Au lieu de lui expliquer, faites cheminer sa réflexion en lui posant des questions et en lui suggérant des réponses seulement s’il est vraiment bloqué. Idéalement, suggérez seulement une partie de la réponse et voyez s’il parvient à raisonner par lui-même. Ainsi son apprentissage sera plus concret et il s’en souviendra plus facilement. C’est plus long, mais beaucoup plus efficace. 

Allez, laissez-le s’organiser tout seul, c’est ainsi qu’il apprend!
L'organisation est un sujet qui vous préoccupe? Je vous invite à venir me voir lors de la formation "S'organiser dans son corps, sa tête et dans son pupitre". Pour plus d'information visitez le site

Commentaires

Articles les plus consultés